Voir plus
Digitalisation du processus d'onboarding pour les entreprises clientes : KYC et parcours numérique
KYC

Digitalisation du processus d'onboarding pour les entreprises clientes : KYC et parcours numérique

Les entreprises qui offrent des services financiers, assurantiaux, ou encore immobiliers doivent connaître leurs clients lors de l'onboarding pour prévenir les risques. Il est possible de commettre des fraudes, blanchir de l'argent, ou financer des activités terroristes sans s'en douter. Les entreprises sont protégées et accompagnées par différentes lois et obligations en France et à l'étranger depuis plus de 30 ans. Ces lois et obligations évoluent constamment en fonction des nouvelles techniques de fraude de plus en plus innovantes.

Sarah
November 10, 2022

Un enterprise qui fournit des services financier, assurance, ou immobilier devrait réaliser une connaissance client lors de l'onboarding pour prévenir les risques. Il existe des risques comme le financement d'activités terroristes ou la fraude sans qu'ils soient détectés. Les lois et les obligations ont été adoptées en France et à l'étranger depuis plus de 30 ans pour protéger et accompagner les entreprises. Ces dernières évoluent constamment en fonction des nouvelles techniques de fraude toujours plus innovantes.

Quels sont les règlements en vigueur?

Le KYC, ou connaissance client, s'insère dans le besoin de vigilance des entreprises; il est nécessaire de connaitre ses clients, l'origine des fonds et leur destination, ainsi que le bénéficiaire effectif de la transaction. La société ne peut soupçonner un risque client que sur la base de critères subjectifs. Pour déclarer une fraude potentielle à des organismes chargés d'enquêcles, tels que TRACFIN, il faut des éléments objectifs.

Depuis 2015, les quatrième et cinquième directives de la LCB-FT ont été mises en place pour lutter contre la fraude, grâce à une liste des bénéficiaires en accès public, à la création d'une liste des personnes politiquement exposées et à la délégation du pouvoir de sanction aux autorités compétentes, entre autres.

Le contrôle des clients, fournisseurs principaux et intermédiaires a été poussé plus loin avec la Loi Sapin 2. Tout particulièrement, les personnes physiques (dirigeants, personnes ayant effectivement profité de la société, et toutes les personnes ayant le mandat d'engager la société) doivent être identifiées avec les listes de sanctions internationales et des personnes politiquement exposées.

Ces lois exigent donc la vérification de l'identité, la connaissance de ses clients et l'identification des personnes physiques et morales.

Les mêmes lois assurant de facto à l’entreprise une conformité stricte en matière de connaissance client. Pour répondre aux obligations de vigilance et de conformité, des processus pour collecter des dossiers clients intègres et de qualité ont été mis en place. Cependant, lorsqu'une entreprise doit vérifier l'identité d'un client, d'un fournisseur ou d'un intermédiaire, ceux-ci sont contraintes de fournir un nombre important de documents justificatifs et d'observer de longs formulaires. La vérification et l'analyse du dossier sont donc longues et fastidieuses pour les agents internes. Chaque pièce doit être étudiée individuellement, ainsi que les liens entre les informations.

Malheureusement, toutes ces étapes peuvent conduire à l'abandon, à l'insatisfaction et à une mauvaise expérience client.

Quelle(s) solution(s) émergente(s) répond à ces problèmes?

Des solutions ont ainsi été développées afin d’accélérer et d’optimiser le processus de contrôle des dossiers clients à l’ère du « tout numérique ».

Ces solutions basées sur des algorithmes d’intelligence artificielle et connectées à des bases de données tierces permettent de vérifier la valence et la conformité d’un dossier en quelques minutes.

Il est possible d’effectuer un certain nombre de contrôles des informations lues et extraites des documents en fonction des pièces justificatives fournies, et de vérifier immédiatement leur validité ou leur incohérence.

Les informations extraites et vérifiées dans les documents peuvent aussi être augmentées en utilisant des données et des documents issus de sources qualifiées externes, en utilisant le SIREN entreprise; des données complémentaires concernant l'entreprise et ses représentants légaux sont également fournies.

Une personne peut être comparée à des listes externes pour vérifier si elle figure sur des listes de sanctions internationales, dans le registre des gels d'avoirs ou dans le registre des personnes politiquement exposées, ce qui déclenche une alarme immédiate.

Les avantages pour vous

La collecte d'informations digitales peut automatiquement être injectée dans les formulaire d'onboarding, ce qui accélèrerait la complétude et améliorerait le dossier.

L'automatisation du processus de KYC des personnes morales a beaucoup d'avantages. L'analyse du dossier et les retours en temps réel sur les pièces qui le composent aident à accélérer le parcours et à offrir une expérience fluide pour le client.

Des dossiers complets et conformes sont collectés par l'entreprise grâce à des données de qualité qui sont injectées dans son système d'information.

La création d'un dossier client sera nettement plus rapide et plus efficace grâce à une solution numérique autonome, qui implique davantage de métiers. Il en résultera une meilleure relation client et une meilleure performance pour ses clients.

Dalateon, a développé sa solution KYC numérique et automatisée sur la base des réglementations strictes du secteur financier. Notre solution KYC optimise les processus et améliore la connaissance des clients en analysant en temps réel les composantes de chaque dossier, qu'il s'agisse de personnes physiques ou morales.

N'hésitez pas à nous contacter pour plus d'informations.

A PROPOS DE L'AUTEUR
Sarah

Vous avez aimé cette lecture ?

Restez au courant des dernières actualités, stratégies et informations commerciales vidéo envoyées directement dans votre boîte de réception !

Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.