Voir plus
Les acteurs financiers se lancent le nouveau défi de souscription 100% en ligne.
KYC

Les acteurs financiers se lancent le nouveau défi de souscription 100% en ligne.

Les Français sont divisés sur la question du pouvoir d'achat perdu dans le contexte sans précédent de crise. Selon la Fédération française bancaire, 1 ménage sur 2 envisage de souscrire un crédit dans les 12 prochains mois. Le travail, le véhicule, les études des enfants, la trésorerie, le budget vacances sont les prêts à la consommation les plus utilisés afin de répondre aux besoins urgents. Il faut donc adapter le parcours en conséquence et effectuer une expérience optimale du côté du consommateur, ainsi qu'une réponse rapide et sécurisée du côté des créanciers.

Sarah
November 10, 2022

L'évolution digitale se développe dans tous les domaines, et les clients des banques et des institutions financières souhaitent une amélioration constante. Aujourd'hui, effectuer des transactions courantes à distance n'est pas suffisant: les prêts à la consommation doivent également utiliser la dématérialisation.


Selon la Fédération française bancaire, 43 % des Français ont perdu du pouvoir d'achat, et 1 ménage sur 2 a l'intention d'obtenir un prêt dans les 12 prochains mois. Un prêt personnel peut être utilisé pour les travaux, l'achat d'une voiture, les études des enfants, l'argent d'urgence, le budget vacances, et d'autres choses. C'est pourquoi le parcours doit s'adapter à la réalité et offrir, de la part de l'acheteur, une réponse rapide et une expérience optimale, et de la part d'acteurs de crédit, une fiabilité et une sécurité totales tout au long de la procédure.


Les règles importantes en matière de crédit à la consommation sont les suivantes.

Officiellement, au chapitre II du Code de la consommation, il est défini comme une procédure de financement de biens, et non de biens immobiliers. Il peut prendre différentes formes : crédit destiné, crédit renouvelé en permanence, prêt, prêt gratuit, prêt personnel, micro-prêt, ou encore prêt garanti pour les étudiants. Entre tous ces prêts, il existe un point commun : la quantité, qui va de 200 à 75 000 euros, et la durée de remboursement, qui doit être d'au moins trois mois. Il est obligatoire que la quantité et la durée de remboursement d'un crédit soient hors de portée du citoyen moyen.

Institution financières doivent accomplir certaines obligations lorsque le consommateur souscrit un crédit à la consommation. Ces dernières années, la loi a continué d'évoluer pour assurer la protection des consommateurs. En effet, ces dernières décennies, la loi Scrivener a imposé les mentions obligatoires sur les offres préalables de crédit. La loi Lagarde et la loi Chatel sont des exemples de mesures qui ont densifié au fil du temps. La procédure de souscription est plus lente et plus complexe, car ces mesures doivent être prises en compte par les institutions financières et ont un impact.


Les crédits à la consommation posent des enjeux pour les acteurs financiers.

La fin du parcours client avant la signature d’un prêt à la consommation est truffée d’une multitude d’étapes. L’emprunteur doit être averti et prévenu d’un côté, tandis que l’opération et la lutte contre la fraude doivent être sécurisées de l’autre.


La procédure de souscription d'un crédit à la consommation est décrite dans ce document.

Une vérification rigoureuse de l'identité et de la solvabilité de l'emprunteur doit être effectuée à la banque. Cela nécessite des analyses internes longues et coûteuses en ressources pour vérifier la carte d'identité, le RIB, les fiches de paie, les avis d'imposition et la vérification du domicile. Les fichiers bancaires sont inspectés pour s'assurer que l'emprunteur n'a pas de problèmes de paiement.


Un nouveau défi à relever.

Transformer le processus de crédit à la consommation d'un parcours difficile à un parcours facile est plus qu'une exigence réglementaire pour les institutions financières. Celles-ci sont confrontées à un défi commercial de taille : les clients ne comparent plus et ne choisissent plus les services de crédit en ligne, mais signent plutôt avec la société qui leur offre une expérience simple, fluide et rapide. En raison de l'urgence d'obtenir un prêt, les emprunteurs sont séduits par les prêteurs les plus réactifs.

La satisfaction du client peut être boostée en améliorant le parcours, non pas simplement, mais aussi en boostant la conversion et par conséquent les ventes. En décembre 2020, le crédit à la consommation en France ont enregistré un encours de 188,1 milliards d'euros, une manne financière réelle pour les sociétés de crédit si elles peuvent s'adapter aux difficultés du XXI e siècle.

L’optimisation du parcours client est un procès à valeur ajoutée.

L’automatisation est le moyen de réaliser que la souscription d’un crédit à la consommation n’est plus un parcours du combattant. L’institution financière rencontre diverses difficultés, notamment le temps consacré à l’étude et à l’octroi du crédit. Dataleon s’engage dans les processus les plus complexes et utilise la puissance de l’IA et du Machine Learning.


Dataleon a repensé une souscription en pleins phares.

Le procédé Dataleon de souscription de prêt est fondé sur deux phases essentielles pour réduire les procédures administratives, l'analyse automatisée du dossier (DATALEON KYC)



Voici un aperçu des avantages de la transformation des parcours en digital.

L’automatisation bouleverse les habitudes de la front-office et de la back-office. Le parcours a été entièrement remanié afin de fluidifier le flux et de satisfaire les clients qui désirent recevoir leur argent rapidement. Cela signifie aussi une performance opérationnelle véritablement excellente : les tâches les plus lentes et les moins rentables pour les employés sont éliminées.


L’intelligence artificielle est également un allié important pour minimiser les risques de fraude, où l’œil humain a ses limites. L’institution financière en fournissant une réponse plus rapide au client met toutes les chances de son côté pour conclure l’affaire. Il y a un vrai avantage financier à la clé !


Les avantages à considérer :

Les banques et les organismes de crédit ont des obligations strictes à respecter pour protéger les consommateurs, ce qui freine souvent le processus de souscription. Cependant, le crédit à la consommation est un produit particulièrement intéressant pour les banques et les sociétés financières, ce qui explique la concurrence féroce. Les prêteurs optimisent ainsi le parcours client pour offrir aux clients l'expérience utilisateur qu'ils attendent, ainsi qu'une longueur d'avance en termes d'attractivité commerciale. Le tout, satisfaisant également le régulateur.

A PROPOS DE L'AUTEUR
Sarah

Vous avez aimé cette lecture ?

Restez au courant des dernières actualités, stratégies et informations commerciales vidéo envoyées directement dans votre boîte de réception !

Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.